L'espoir d'être Français(e).
11 octobre 2020
Histoire Géo EMC

En 3ème, les élèves travaillent en EMC sur un thème intitulé "Être ou devenir Français". Cette année, dans l'une des classes, en 3C, Verla, élève Irakienne, participe au cours. Lorsque vient le moment d'évoquer la notion de naturalisation, les questions fusent. Et les espoirs avec ! Et Verla explique l'honneur qu'elle ressent d'avoir été accueillie en France, et de parler aujourd'hui un français courant, 4 ans parès son arrivée. De là l'idée de l'interroger sur son parcours. C'est ce qu'ont fait 3 des ses camarades : Pauline, Inès et Chloé.

-Bonjour Verla, quand es-tu arrivée en France ? Et pourquoi ?
-Je suis arrivée le 12 juin 2016. De base, ma mère devait partir en Allemagne avec mon petit frère, mais après la mort de mon père, elle ne pouvait pas nous laisser seuls et a dû renoncer.
Un jour une association catholique a téléphoné à ma mère pour lui proposer un départ vers la France. Elle a tout de suite accepté, bien que nous n'avions pas de famille ici. Elle a eccepté pour pouvoir soigner mon petit pfrère et pour que ses enfants puissent avoir un bon avenir.
6 mois plus tard, je suis arrivée en France avec ma grand-mère, ma mère et mes frères et soeurs. Ma grand-mère est repartie 2 mois plus tard en Irak.
-Comment es-tu venue ?
-Je suis arrivée en avion grâce à l'association. Une famille d'accueil nous attendait à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris.
-Comment t'es-tu sentie en arrivant en France ?
-J'ai eu plusieurs émotions à la fois...
La tristesse d'abord, car je venais de quitter mes amis et ma famille.
Le stress aussi, de devoier apprndre une nouvelle langue, et de subir les critiques.
La joie enfin, car je commençais une nouvelle vie, contente de partir de mon pays car j'appréhendais toujours la guerre et je voulais me sentir en sécurité.


-Quelles ont été les difficultés de ton intégration ?
-J'avais du mal à aller vers les gens : j'ai reçu beaucoup de critiques sur mon accent, mon poids, mon apprentissage du français...
-Quelles sont les joies que tu as vécues ?
-Durant ma deuxième année de 5°, j'ai rencontré des personnes extraordianaires, toujours là pour m'écouter !
-Comment as-tu appris à parler le français ?
-Quand je suis arrivée en France, une dame est venue dans la famille pour nous expliquer comment apprendre le français. En arrivant au collège, tous les professeurs et Mme Parmentier, Mme Dhondt, Mr Decherf m'ont aidée à apprendre la langue. D'ailleurs je les en remercie !
-Quelle image as-tu de ton pays d'accueil ?
-Je trouve ce pays accueillant, juste, sécurisant.
-Comment vois-tu ton avenir ?
-J'aimerais beaucoup réussir et vivre en France. D'ailleurs je souhaite devenir française, bien que j'aime beaucoup l'Irak, mon pays d'origine. C'est la France qui m'a fait me sentir en sécurité.

propos recueillis par Pauline J, Inès B et Chloé B, 3C, octobre 2020.